musique d'aujourd'hui musique classique

AU CLAVIER #1 AMANDINE HABIB 

Poisson d'or de Debussy à Couperin

6/08/2018 - 18h30

Jardins de la Providence - Gap Gap

présentation

ATTENTION POUR CAUSE D'ORAGES, LE CONCERT DE AMANDINE HABIB LE 6/08 AURA LIEU À LA SALLE DU QUATTRO, 56 Avenue Emile Didier 05000 Gap. L'horaire reste inchangé ! RDV À 18h30. 

 

Le Festival de Chaillol accueille trois artistes d’envergure que rapproche une même passion pour le répertoire pour clavier. La claveciniste Céline Frisch (en duo avec le violoniste Pablo Valetti), la pianiste Amandine Habib et l’organiste Grégoire Rolland (en duo avec le clarinettiste Frédéric Cellier) invitent à une mise en regard originale, qui dévoile, en trois soirées consécutives, une semblable jubilation dans l’exploration des ressources instrumentales.

 

C’est l’ingénieur Ctésibios, fondateur de l’école des mécaniciens grecs d’Alexandrie au IIIe siècle avant notre ère, qui imagina le clavier pour perfectionner l’orgue hydraulique de son invention. L’empereur Néron, amateur de musique, sous le charme de l’instrument, avait, selon Suétone «fait vœu de paraître aux jeux (…) et d’y jouer de l’orgue hydraulique, de la flûte et de la cornemuse…». Ce sont ces clés (clavus en latin) qui relient les trois moments de cette exploration musicale en forme de véritable épopée.

 

Une jeune pianiste curieuse de tout, Amandine Habib, met en vis à vis Couperin - de magnifiques miniatures comme Le dodo ou l’amour au berceau - et son grand admirateur Debussy dont on ne se lassera jamais d’entendre La cathédrale engloutie par exemple, profonde et onirique ; le jeune organiste et compositeur, Grégoire Rolland, aux côtés du clarinettiste Frédéric Cellier, offre un délicieux programme d’orgue classique, il y glisse une pièce de Thierry Escaich et sa composition Jiàn (prononcer Djian comme djinn), commande du Festival de Chaillol.

 

Céline Frisch se produit ici avec son complice de longue date, Pablo Valetti, avec qui elle créa le Café Zimmermann pour renouveler la relation du public à l’interprète, rêvant du célèbre établissement de Leipzig, créé par Gottfried Zimmermann au XVIIIe siècle. S’y rencontraient amateurs de café et mélomanes venus écouter le Collegium Musicum, dirigé notamment par Telemann et J.S. Bach.

 

Trois Claviers #1 et #2 sont soutenus par Musique Nouvelle en Liberté

 

Dans le cadre des Lundis de la Providence - festival Eclat (s) d'été

Gratuit

distribution

Amandine Habib : Piano

programme

L’étincelante ou la bontems  (2e livre, 1716) - Couperin
Docteur Gradus, (Children's Corner 1908) - Debussy
La flore (1e livre, 1713 ) - Couperin
Bruyères (2e livre de préludes 1910-1912) - Debussy
Les lis naissants (3e livre 1722) - Couperin
Intermezzo, hommage à C. Debussy,  première des "Trois études impressionnistes" 2010/2012 - Thierry Escaich
Les collines d’Anacapri (1e livre de préludes 1909-1910) - Debussy

Le dodo ou l’amour au berceau (3eme livre 1722) - Couperin
Toccata (3eme mouvement de la suite Pour le piano 1902) - Debussy
Tic toc choc  (3e livre, 1722) - Couperin
Les jumelles (2e livre, 1716) - Couperin
La cathédrale engloutie (2e livre de préludes 1910-1912) - Debussy
Les ondes (1e livre, 1713) - Couperin
Poisson d’or (1907 Images, 2e série) - Debussy

Les ombres errantes (4e livre 1730) - Couperin 
Les tierces alternées (2e livre de préludes 1910-1912) Debussy
Les tricoteuses (4e livre 1730) - Couperin
Les roseaux (3e livre, 1722) - Couperin
L’isle joyeuse (1904) - Debussy

autres liens

Amandine Habib

pour s'y rendre

Calculer un itinéraire depuis :

voir aussi