le festival 2014

Aventureuse, itinérante, engagée, généreuse, exigeante, rythmée par quelques vingt-quatre concerts et de nombreux moments d’échanges, portée par des artistes de stature internationale, cette nouvelle édition est une vaste composition qui magnifie le territoire haut-alpin, ses vallées, son patrimoine, sa culture, et inscrit au coeur des villages des gestes musicaux d’une belle diversité, entre tradition - orale, populaire ou savante - et novation, ce nécessaire redéploiement du passé.

 

Le saxophoniste de jazz Nicolas Dary ouvre, avec L'Autre rive, son dernier opus en septet, et avec l'élégance mélodique et l'efficacité rythmique qu'on lui connait, une 18e édition du festival de Chaillol préparée de longue date. Simon Zaoui, pianiste rigoureux et inspiré, s'engouffre dans cette voie ouverte et dessine Trois nouvelles perspectives musicales, carte blanche renouvelée durant laquelle s'articuleront grandes oeuvres du répertoire et musiques d'aujourd'hui. Peu après, le contrebassiste Hubert Dupont réunira un quintette d'une époustouflante créativité pour rendre, avec Jasmim, un vibrant et syncrétique hommage aux récentes révolutions arabes dont nous cueillerons l'écho. Pour la première année, le festival de Chaillol programme les concerts des professeurs de l'Académie de Musique de Chaillol, qui offrent deux belles traversées dans la musique française du XX° siècle. Puis, au mitan de l'édition, (re)viendront l'excellent Quatuor Bela et l'Ensemble C Barré que dirige Sébastien Boin, pour de fulgurantes et saisissantes créations musicales à découvrir, comme on s'émerveille d'un vol de comètes en plein été. Parmi les premières auditions d'oeuvres nouvelles, notez la création du deuxième quatuor à cordes, "Couleurs du Vent", de Georges Boeuf, "Machines Musicales" et "Chaines" d'Alexandros Markeas, commandes du festival de Chaillol pour sa 18e édition. Jean-François Vrod, violoneux-conteur, héritier de la meilleure tradition musicale populaire, s'associe aux quatre membres du quatuor Bela pour évoquer, comme autour d'un feu de camp, le Retour du Coissard Balbutant, oiseau fantastique dont on dit que les poètes guettent la migration pour pouvoir continuer d'écrire... On bivouaquera pendant un week-end avec Ivan Solano, compositeur en résidence, grand ordonnateur des balades musicales. Non loin, les quatre complices du Belouga Quartet vivifieront la tradition provençale du galoubet-tambourin, exposée aux vents fruités de la création. Le duo franco-israélien composé du contrebassiste Rémy Yulzari et du guitariste Nadav Lev, le compositeur et vibraphoniste Frank Tortiller et le claveciniste Jean-Marc Aymes seront aussi de la fête et accompagneront les festivaliers curieux de découvertes et d'émotions musicales, avant qu'Ange B, beat-boxer, star de la scène électro ne retrouve Manu Théron, héraut de la tradition populaire marseillaise pour un bal occitan version 2.0, joyeux et déluré.

 

téléchargez calendrier 2014