ENSEMBLE C BARRÉ

Yamaon

Billetterie

31/07/2015 - 21h

Église du hameau de Saint-Michel - Chaillol Communauté de communes Champsaur-Valgaudemar

présentation

La musique comme parole prophétique...

Le programme proposé par Sébastien Boin et l'ensemble C Barré, que les spectateurs du festival apprécient pour son goût de l'aventure sonore autant que pour la sûreté de sa direction musicale, est construit autour de Yamaon, une partition phare du compositeur italien Giacinto Scelsi, «qui prophétise au peuple la conquête et la destruction de la ville d'Ur». Dans le sillage de cette pièce lyrique et sombre, Gideon Lewensohn, (Israël), Saed Haddad (Jordanie) et Zad Moultaka (Liban), trois compositeurs du bassin méditerranéen, ont composé trois œuvres fortes, aux résonances bibliques. Captivant et saisissant.

 

Le comte d’Ayala Valva (La Spezia, 1905-Rome, 1988), mieux connu sous le nom de Giacinto Scelsi, écrit Yamaon entre 1954 et 1958. Le sous-titre indique Yamaon prophétise au peuple la conquête et la destruction de la ville d’Ur (la fameuse ville d’Our antique, mésopotamienne, sumérienne, en Irak aujourd’hui, fondée sur une des branches du fleuve Euphrate). Donc là (ou proche) où (presque) tout, s’est passé : l’Eden, la chute, la tour de Babel… Le texte que Scelsi destine à son baryton basse égrène des phonèmes mystérieux et obscurs, dont la couleur sombre et le ton de la voix, rappellent le tonnerre, inspirent la crainte mais la couleur sombre et le ton de la voix, on pourrait dire le tonnerre, inspirent la crainte, voire l’effroi, avec ses résonances bibliques, imprécatives. Sébastien Boin, le jeune et charismatique directeur musical de l’ensemble C Barré, attaché à faire découvrir les univers musicaux du bassin méditerranéen, a commandé à un compositeur libanais, Zad Moultaka et à un compositeur israélien, Gideon Lewenshon, de quoi de quoi élaborer un vaste triptyque autour de l’oracle de Yamaon, au moment même où Palmyre, Mossoul, Mari, les villes mythiques vacillent au bord de la barbarie et la destruction.

distribution

Andreas Fischer - Basse Claudio Bettinelli - percussions Cédric Carceles - Saxophones Ensemble CBARRÉ Eva Debonne - Harpe Joël Versavaud - Saxophones Matthias Champon - Trompette / cornet Michaël Chanu - Contrebasse Médéric Debacq - Basson Sébastien Boin - Direction artistique et musicale Thomas Keck - Guitare et cithares

programme

- Yamaon prophétise la conquête et la destruction de la ville d'Ur de Giacinto Scelsi (Baryton-basse et 5 musiciens)
- Parabola Aquillence, création de Gideon Lewensohn (Baryton-basse, 8 musiciens et système électroacoustique)
- Création de Zad Moultaka (Baryton-basse, 8 musiciens et système électroacoustique)
- Exode, création de François Rossé

autres liens

Site de l'Ensemble C Barré

pour s'y rendre

Calculer un itinéraire depuis :

voir aussi